Un sanctuaire pour les chevaux sauvages sur la Nation Navajo.

Les chevaux : la liberté de se mouvoir dans le vaste espace. Les peuples amérindiens sont comme les chevaux : ils ont été parqués dans des enclos, empêches de se déplacer sur leurs propres terres sacrées, puis marqués au fer rouge pour les éduquer. Exactement comme els chevaux, ils ont été enfermés et éduqués de force à une pensée qui leur est étrangère. Dans différentes cultures amérindiennes, il y a des initiatives pour recréer l'espace sacré des chevaux. C'est une des manières, pour les Indiens, de reprendre possession de leur liberté. Une de ces initiatives, peut-être la plus connue, a été créé par des Navajos établis près de la Wind River à l’Est du parc de Yellowstone sur un territoire habité par les Arapahos et les Sioux / Lakotas. En Alabama, près de Florence, la leader Lakota Yvette Running Horse a créé un vaste sanctuaire pour retrouver les enseignements sacrés autour du cheval. Et, en 2014, la Native American Horse Trail (Piste Amérindienne du Cheval) relie plusieurs sanctuaires de chevaux, du Nord au Sud du continent Nord-Américain. Avec l’association Cheval Communication, nous participons activement à ce retour du cheval. La piste des larmes est effacée. Le cercle sacré se referme.


Depuis une demi-douzaine d’années, le Native Horse échange régulièrement avec des praticiens traditionnels Navajos, en Arizona. La Nation Navajo est de loin la plus grande réserve amérindienne de tout le continent nord-américain. Le cheval y est sacré, mais ce sont pour le moment les luttes politiques qui sont au premier plan. L’administration et les politiques étouffent la voix des hommes et des femmes médecine qui veulent protéger les chevaux.


Plusieurs projets existent sur le territoire de la Nation Navajo, projets que je connais bien pour y être directement impliqué. Un de ces projets, près de Kayenta sur le plateau de Black Mesa, c’est de reconvertir en sanctuaire pour les chevaux sauvages les immenses territoires qui appartenaient à la grande mine de charbon de Peabody Coal Company. Ce serait sans doute un juste retour des choses. En 2018, Peabody Coal a fait faillite et se retire progressivement de toutes ses mines de charbon. Lors du séjour de 2019, nous avons vu les derniers wagons de charbon quitter la mine avant que les installations ne s’arrêtent définitivement.[1] Déjà, ces immenses étendues sont colonisées par les animaux sauvages.


Lors de l’un de nos derniers échanges, nous étions avec la réalisatrice franco-libanaise Lilian Haidar qui tourne un documentaire sur les chevaux sauvages[i]. Nous avons rencontré un magnifique troupeau, mené par un superbe étalon appaloosa blanc et noir. Majestueux, l’étalon s’est approché de notre groupe, tranquillement, nous regardant en face, évaluant le groupe, tout en gardant son troupeau en sécurité. Plusieurs minutes, il nous a fait face, comme s’il essayait de nous transmettre un message. C’était pour moi un signe de cette alliance future entre chevaux et humains, entre savoir-faire ancestraux et peuples premiers, et une confirmation de nos efforts pour faire mieux connaître la réalité des cultures amérindiennes aujourd’hui et de leurs problématiques réelles. J’ai eu la certitude, à ce moment, que les chevaux me demandaient de témoigner avec ce livre de la réalité du cheval sacré, en Europe comme dans le Nouveau Monde.


[1] Et se pose maintenant la question du nettoyage des sites, et bien sûr, de qui va payer la facture. Peabody Coal ayant fait faillite, elle a redonné ces obligations à une entité détenue à la fois par des investisseurs privés et par l’administration tribale, la NTEC - Navajo Transitional Energy Company. Lors du 24ème conseil de la Nation Navajo, en mars 2019, il a été décidé de porter l’accent sur le développement d’un tourisme durable et respectueux, sur les énergies renouvelables et sur les savoir-faire ancestraux. Plus d’infos ( en langue anglaise) sur ce lien https://newsmaven.io/indiancountrytoday/news/the-navajo-nation-s-transition-beyond-coal-starts-now-xGu5FYYqoUOzdLwcgGPhOA/ [i] Voir le documentaire SANCTUARY de Lilan Haidar, et le film "The Blessing" sur l’exploitation du charbon dans la Nation Navajo, par Hunter Robert Baker and Jordan Fein : http://blessingfilm.com/

Notre adresse

Association Cheval Communication

43, rue Ch. de Gaulle

78730 St Arnoult 

Nos contacts

TEL: 06 51 83 06 22

(répondeur ou SMS)

Design © 2023 by moonlight Glamping  Textes © Cheval Communication, Photos Tacoho Prod / Common Creative