Les chevaux sauvages sous l'administration Biden


Le projet de budget du président Biden du Bureau of Land Management (BLM) pour l'exercice 2023, publié lundi 28 mars 2022, prévoit 153,1 millions de dollars pour le programme relatif aux chevaux et aux mustangs sauvages , soit 16,1 millions de dollars de plus que le budget de l'exercice 2022 adopté au début du mois.


"Les populations de chevaux et de mulets sauvages diminuent la santé des espaces sauvages publics et ont un effet négatif sur les utilisations des terres et des espèces qui en dépendent", peut-on lire dans la section du budget du BLM . "Le [BLM] espère un dialogue continu et le soutien du Congrès pour atteindre les niveaux de gestion appropriée des populations et un programme fiscalement viable. La proposition de budget ne fournit aucun détail au-delà de ces deux phrases.


Pour Neda Demayo du Sanctuaires de chevaux Return to Freedom, "le Congrès ne doit pas permettre au BLM de continuer à retirer de manière agressive les chevaux et les mulets sauvages de leur espace de vie avec une vague promesse que l'agence mettra en œuvre le contrôle de la fertilité lorsqu'elle aura atteint ses propres objectifs de population , arbitrairement bas. Le BLM a déjà promis d'utiliser le contrôle de la fertilité par le passé et ne l'a pas fait, ce qui a entraîné une augmentation de la population sur le territoire et dans les exploitations hors du territoire, alors même que l'agence décimait les troupeaux les uns après les autres.


Les législateurs doivent faire pression sur le BLM pour qu'il mette en œuvre un contrôle de la fertilité éprouvé, sûr et humain dès maintenant - ou le cycle infructueux de capture et d'entreposage des chevaux et burros sauvages d'Amérique ne prendra pas fin. Si l'on se contente de faire toujours la même chose, les coûts vont monter en flèche et les chevaux sauvages, confrontés à de nouveaux round-ups, souffriront davantage."


Aidez la cause des chevaux sauvages en signant la pétition, et en participant aux activités Native horses en Aout prochain.


SIGNER LA PETITION sur le site de Return To Freedom



Plus d'infos ICI






94 vues0 commentaire