Je voudrais assister à une cérémonie amérindienne...

Mis à jour : févr. 3

Je voudrais assister à une cérémonie de guérison avec les Indiens...


Lorsque nous organisons un séjour en terre amérindienne, tôt ou tard, il y a cette question qui apparaît : 'est-ce que nous allons assister à une cérémonie de guérison ?'

Éternelles questions.... : est-ce qu'on va rencontrer des chamanes, est-ce que je pourrai avoir une cérémonie de guérison, est-ce que il y aura une Sweat Lodge, est-ce qu'on verra des peintures de sable, est-ce que je peux participer à une danse du soleil, est-ce qu'il y aura une quête de vision ? Et, ironiquement, ces mêmes personnes qui veulent assister à une cérémonie de guérison font souvent état de leur désir de coller à la tradition, de respecter le message des Anciens ou du Cercle des Grands-mères, de guérir la Terre-mère, de parcourir les quatre directions du cercle sacré, de suivre leur propre vision qui les mène sur leur Voie Rouge ou leur initiation chamanique.


Du point de vue Amérindien, c'est une contradiction, car on ne peut guérir véritablement qu'en revenant dans son centre, dans l'harmonie, et donc en étant en harmonie avec sa propre culture, ses proches et son propre environnement de vie. La plupart des cérémonies de guérison nous relient à la force des Ancêtres, donc à notre propre lignée ancestrale. Ces pratiques de guérison comportent un aspect profondément spirituel. Vouloir assister à une cérémonie amérindienne traditionnelle lorsqu'on est né en Europe, éventuellement baptisé catholique, c’est totalement paradoxal car justement, suivre la tradition des ancêtres, c’est être enraciné dans ses propres traditions, c’est-à-dire pour la plupart des européens des traditions issues des Celtes, des Grecs, des Romains ou de la civilisation Judéo-Chrétienne.


Certains objectent que, dans une vie passée, ils étaient une ou un guerrier amérindien, et que, donc, ils poursuivent une initiation commencée dans le passé. C’est oublier que, pour les traditions amérindiennes, il n’y a pas de réincarnation, il n’y a que le présent. Certains disent qu'ils sont déjà reliés à un Guide ou à un Esprit amérindien et qu'ils parlent une langue amérindienne qui leur a été transmise lors de visions. Peut-être...encore faudra-t-il le démontrer, lorsqu'ils seront directement confrontés au monde des esprits dans une cérémonie, en vivant une expérience probablement très différente de ce qu'ils avaient imaginé.


Les personnes qui veulent assister à des cérémonies de guérison le font généralement pour des raisons personnelles. Très souvent, ces personnes ressentent un mal-être intérieur profond. À cause du grand développement du Chamanisme Occidental et du New age, et aussi du manque de confiance envers la médecine occidentale et ses médicaments chimiques, ils ou elles entreprennent une recherche personnelle de guérison ou de mieux-être par des cérémonies chamaniques, des rituels, des visions, et des actes sacrés. Ces personnes sont prêtes, souvent, à dépenser de fortes sommes d'argent, à entreprendre de grands voyages, pour assister à ce qu'ils ou elles pensent être le remède à leurs problèmes. Beaucoup recherchent le "chamane" qui va les libérer de leurs maux au cours d'une cérémonie magique. Ce n'est pas du tout comme cela que cela se passe en réalité. C'est une illusion. Ecoutez-donc ce qu'en dit un de nos partenaires Navajo issu d'une longue lignée de medicine-men, Clayson Benally, lors d'une interview sur Explore.org ICI.

Il y a des groupes de guerriers, dans certaines nations amérindiennes, qui ont la tâche difficile de faire la police, d'empêcher les fausses cérémonies, et de gérer toutes les tentatives d'appropriation culturelle, et elles sont nombreuses. Ce n'est pas une tâche facile, parce que certaines de ces initiatives sont de bonne foi. Nous avons rencontré des membres de ces confréries en terre Navajo. Elles sont bien décidées à faire la guerre à toutes les pseudo-cérémonies. Vous ne nous croyez pas ? Lisez donc cette Déclaration de Guerre officielle de la Nation Sioux - Lakota contre les "Faux Chamanes". Posez-vous la question si vous avez envie de vous confronter à ces confréries.


En ce qui concerne l’Association Cheval Communication, permettez-nous de vous dire que nous n’organisons pas de cérémonies d’animal-totem, pas de peinture de sable, pas de cérémonie du peyotl, pas de quête de vision, et pas de danse du soleil dans le cadre des échanges avec les cultures amérindiennes que nous mettons en place.


Disons le tout net : les cérémonies amérindiennes sont des événements privés.

C'est un peu comme les groupes Facebook. Ce ne sont pas des groupes fermés, car en principe les cérémonies sont accessibles à tout le monde, et souvent certaines parties des cérémonies sont publiques, mais ce sont des groupes privés, car les cérémonies de guérison concernent seulement certaines personnes. Réfléchissez-y un peu, toutes les cérémonies sont puissantes, et elles ont été donnés par le Créateur à chaque peuple, chacun selon sa culture, et avec la responsabilité de les conduire et de les vivifier. Si vous êtes de tradition chrétienne, allez-vous inviter à la première communion de votre fille le routard que vous croisez, faisant du stop sur l’autoroute avec son sac à dos et son chien?


Les cérémonies, sur la nation Navajo ou ailleurs, sont des activités qui ont des conséquences. Elles prennent beaucoup de temps. Il faut bien les préparer, et bien les comprendre. On ne peut pas juste "assister" à une cérémonie en visiteur...car c'est toute une communauté qui l’organise et la met en place. Les cérémonies sont souvent organisées des mois en avance, parfois plus d'un an. Très souvent, il faut plus de quatre jours de préparation intensive et fatigante, et quatre jours qui suivent la cérémonie, avec des recommandations précises sur ce qu'il convient ou non de faire. C'est tout à fait illusoire de penser que l'on peut organiser une cérémonie sur un séjour de 5 jours ou une semaine.

Vous voulez vraiment participer à une cérémonie de guérison chez les Navajo ? La première chose à faire, cela serait peut-être de vous renseigner sur ce que vivent ceux qui organisent ces cérémonies, par exemple l'exploitation illégale de l'uranium sur leurs propres terres. Il y a quelques années, nous avons fait un bref rituel avec l’Association Cheval Communication et des partenaires personnes-médecine, sur le site d'une mine d'uranium illégale en terre amérindienne. Nous pensons que ce simple acte était beaucoup plus important que toutes les projections des européens sur les "cérémonies chamaniques" et les "visions de guérison".


Il y a certainement d'autres propositions qui ne disent pas la même chose. Il y a des européens et aussi des medicine-men amérindiens qui proposent des enseignements amérindiens payants ou gratuits, et qui organisent des cérémonies de guérison sur les territoires amérindiens, dans le Canyon de Chelly ou dans les environs de Sedona par exemple. Ceux qui sont responsables de ces propositions et de ces annonces publicitaires prennent leurs responsabilités, que nous ne jugeons pas, et ils ont leurs propres raisons pour le faire, raisons qui peuvent être fort différentes de ce que vous imaginez.


Pensez-y, les cérémonies sont des entités vivantes, profondément spirituelles, très puissantes, magiquement actives, dont nous ne connaissons rien dans la culture européenne actuelle. Quels seraient les effets de cette puissante magie sur votre vie ? Comment allez-vous les intégrer, et vous y préparer ? Si presque aucun occidental n'entre dans une cérémonie amérindienne en pensant qu'elle n'est pas faite pour lui, il y en a beaucoup qui sortent de la cérémonie en se posant sincèrement la question.

Notre adresse

Association Cheval Communication

43, rue Ch. de Gaulle

78730 St Arnoult 

Nos contacts

TEL: 06 51 83 06 22

(répondeur ou SMS)

Design © 2023 by moonlight Glamping  Textes © Cheval Communication, Photos Tacoho Prod / Common Creative