Comment se conduire en terre amérindienne....

Comment se conduire en terre amérindienne....


Lorsque l'on assiste à un powow...

Les powows sont des fêtes, des événements sociaux où l'on se réunit, et l'occasion de montrer comment on danse. Ce ne sont pas des cérémonies. Mais, comme il y a un élément de sacré qui traverse toute la vie, il y a aussi des traditions sacrées dans ces réunions festives. Dans la plupart des danses, il y a un cercle, et ce cercle représente le cercle de l'unité et le cycle de la vie. Les danseurs suivent souvent le sens des aiguilles d'une montre, qui est le sens de la rotation du Soleil.

Au début d'un powow, il y a le 'grand entry',  l'entrée des danseurs, et quand le bâton de l'Aigle apparaît, tout le monde se lève. Il est d'usage de retirer son chapeau. Également, si une plume d'aigle tombe de l'habit d'un danseur, il est attendu que tout le monde montre du respect, et tout s'arrête jusqu'à ce que la plume soit à nouveau retournée sur l'habit ou sur la parure.

Il est très impoli de montrer du doigt, particulièrement avec l'index. C'est mieux d'indiquer les directions, ou de montrer une personne, en pointant avec ses lèvres, en montrant avec les yeux, ou en indiquant avec le menton.

Au début, le maître de cérémonie, le MC, annoncera le Grand Entry, et demande à tous les participants de se lever. Le bâton de l'aigle, et le drapeau américain, sont apportés sur la piste de danse et il est attendu que vous restiez debout pendant le chant du drapeau et la prière d'invocation initiale. De la même manière, pendant les chants pour les anciens combattants et les chants de clôture, pendant que le bâton et les drapeaux sont emportés en dehors de l'aire de danse, il est attendu que vous vous leviez. Les hommes devraient enlever leur chapeau pour montrer leur respect à ces moments.

Pendant toute la durée de la fête, restez attentifs aux annonces du maître de cérémonie lorsqu'il parle au micro. C'est lui qui coordonne tout le powow et qui informe les visiteurs s'il y a d'autres protocoles. Les visiteurs non Indiens sont bienvenus au fêtes de powow, pour apprendre et partager les traditions culturelles et sociales, mais il est attendu qu'ils montrent du respect et de la compréhension.

De façon générale, ne parlez pas des habits et des parures des danseurs comme des costumes ou des déguisements.  Ces habits sont préparés spécialement pour l'occasion, ils sont décorés avec grand soin, et ce ne sont pas des déguisements. Ils ont nécessité beaucoup de temps, d'efforts, de patience, et très souvent ils comportent des éléments qui sont l'héritage de toute une famille.

Ne touchez jamais l'habit, les plumes, les bijoux, ou les parures de l'un des danseurs. de façon générale, respectez l'espace personnel des danseurs, comme vous le feriez pour toute personne.

Faites usage de courtoisie et de respect lorsque vous prenez des photos. Habituellement, il est acceptable de prendre des photos pendant une compétition de danse, ou pendant une fête intertribale, comme le Popow Intertribal de Santé Fe, bien que les flashs peuvent être perturbant pour les danseurs. Le maître de cérémonie vous fera savoir lorsqu'il n'est absolument pas acceptable de prendre des photos. Le plus souvent, filmer ou enregistrer n'est pas du tout conseillé.

Enfin, n'entrez pas sur l'aire de danse après qu'elle ait été bénie par la prière d'invocation du début. C'est un espace sacré. Ne traversez jamais l'aire de danse pour vous rendre de l'autre côté.


Sur un site sacré.

Bien que de nombreux lieux sacrés aient été annexés par l'État américain pour en faire des attractions touristiques, chacun site sacré est en fait similaire à une cathédrale, sans murs visibles. Si vous souhaitez visiter ces sites avec le comportement approprié, traitez les comme si vous étiez dans une église. Il y a de très nombreux lieux sacrés, parfois sur des propriétés privées, parfois dans une réserve amérindienne, ou ailleurs. Vous devriez toujours demander la permission du gardien ou de celui qui s'occupe du site avant de le visiter. Soyez prêt à recevoir une réponse négative, et dans ce cas poursuivez votre chemin. Certains de ces sites sacrés ne doivent être visités que par ceux qui les ont créés et qui les vivifient. Même si vous avez une autorisation émanant d'une agence gouvernementale ou d'une agence touristique, vous pouvez profondément offenser et blesser les peuples amérindiens en visitant un lieu sacré de leur propre culture sur lequel ils n'ont pas de juridiction.

De façon générale, habillez-vous de façon adéquate. De la même manière que il n'est pas approprié de visiter une cathédrale avec un short et des tongs, c'est mieux de porter des chemises à manches longues en visitant certains sites sacrés. Souvenez-vous aussi que dans d'autres cultures, il y a d'autres systèmes de croyances sur l'espace, le temps, et le comportement qui est approprié. Par exemple dans la plupart des cultures amérindiennes, les femmes ne visitent pas de sites sacrés, et ne participent pas à des cérémonies pendant la durée de leurs lunes.

Lorsque vous visitez un site sacré, si vous vous voyez une activité culturelle ou une danse, ne demandez pas si vous pouvez y participer. Le plus souvent, il est permis d'observer, depuis une certaine distance, si l'on ne dérange pas les praticiens traditionnels, et si l'on n'interrompt pas l'activité. En principe, les touristes n'ont pas la préparation suffisante, ni les connexions familiales et tribales qui seraient nécessaires pour participer à ces activités.

N'essayez jamais de créer ou de donner un rituel que vous connaissez sur un site sacré Amérindien. Même si vous avez appris un chant ou un rituel pendant un stage de chamanisme amérindien ou autre, n'essayez pas de le donner sur un site sacré. Cela pourrait être culturellement inacceptable, ou alors carrément injurieux. Sur la plupart des sites sacrés, dans une réserve ou non, il y a des personnes qui ont reçu un entraînement spécial pour donner des rituels particuliers, qui sont traditionnellement connectés au site. N'essayez pas de créer ou de donner vos propres rituels.

Lorsque vous êtes sur un site sacré, vous devriez toujours demander l'autorisation avant de prendre des photos, des vidéos ou un film, avant de dessiner quelque chose, d'enregistrer ou même de prendre des notes. Si vous avez des doutes, abstenez-vous.

Posez-vous la question si, en tant que touriste, vous avez vraiment la nécessité de rentrer sur un site cérémoniel sacré. Si c'est le cas, restez sur les pistes ou sur les chemins. Ne déplacez rien, et n'emportez rien avec vous lorsque vous êtes sur un lieu sacré. Rappelez-vous que les objets amérindiens sont protégés par une loi du gouvernement américain, et que vous encourez une forte amende en les mettant dans votre poche.

Respectez l'atmosphère spirituelle du lieu. Restez discret et essayez de vous mélanger au paysage. écoutez tranquillement le vent, la pluie, les oiseaux, sentez la chaleur du soleil, l'odeur des forêts, et le paysage infini devant vous. Si vous êtes sur un site sacré naturel, comme une montagne ou une source, souvenez-vous que les offrandes peuvent prendre de nombreuses formes. Trouvez un endroit tranquille, prenez suffisamment de temps pour ressentir l'esprit des lieux, et plutôt qu'une offrande matérielle, pensez peut-être à laisser un chant, une prière, ou une danse.


Lorsque vous visitez un village ou une réserve.

Chacun réserve amérindienne, chaque village et chaque pueblo a son propre gouvernement, et chacun peut avoir des réglementations et des usages différents pour les touristes. De façon générale, essayez de garder une attitude courtoise, et souvenez-vous que si vous êtes guidé, votre groupe aura moins d'impact sur la communauté que vous visitez.

Vous préférez peut-être voyager en solo, et vous n'aimez pas les voyages guidés en groupe. Cependant, gardez à l'esprit que en demandant à un guide, vous aidez l'économie locale, et vous permettez à quelqu'un de vous transmettre directement sa  connaissance sur un lieu qu'il habite.

Gardez à l'esprit que dans les communautés amérindiennes, il y a une grande diversité de personnes, et donc des différences de degrés sur les connaissances traditionnelles. Les traditionalistes attendent des membres de la communauté, et aussi des touristes, qu'ils se conduisent d'une manière qui est respectueuse des cérémonies et des croyances tribales. C'est pour cela que le code de conduite peut différer d'une communauté à l'autre. Généralement, vos hôtes vont  froncer les sourcils si vous posez des tas de questions sur les cérémonies, si vous n'arrêtez pas de parler, de rire, ou si vous demandez des selfies.

Si vous assistez à un événement, que cela soit une cérémonie ou non, ne demandez jamais d'être placé devant ou à un endroit où vous voyez mieux ce qui se passe.

Souvenez-vous que le code vestimentaire est très important à une cérémonie. Votre jean délavé et déchiré, que vous aimez porter en voyage, ou votre short préféré, est peut-être particulièrement injurieux sur un lieu de cérémonie.

Soyez toujours courtois avec les personnes que vous rencontrez. Si vous entrez en conversation avec un ancien, qui veut partager des informations avec vous, soyez poli et attentif, et même si la conversation se prolonge pendant des heures. Vous pensez peut-être que vous avez déjà lu ou entendu tout ce qu'il vous dit, mais si vous écoutez avec attention, vous serez sans doute émerveillé par ce qu'il veut vous transmettre.

Notre adresse

Association Cheval Communication

43, rue Ch. de Gaulle

78730 St Arnoult 

Nos contacts

TEL: 06 51 83 06 22

(répondeur ou SMS)

Design © 2023 by moonlight Glamping  Textes © Cheval Communication, Photos Tacoho Prod / Common Creative